Réussir son entretien d’embauche

7 points en 7 minutes pour réussir son entretien d’embauche

Les vidéos du succès Par Henri Kaufman.

1. Tout savoir sur l’entreprise qui recrute
2. Se renseigner sur la personnalité de celui qui me reçoit
3. Préparez et détendez vos zygomatiques !
4. Soyez bons dès les 30 premières secondes
5. Réfléchissez à votre tenue
6. Que puis-je apporter à l’entreprise ?
7. A la fin de l’entretien, demandez quelle est la prochaine étape ?

 

Par Jacques Froissant

1- Sachez bien que l’entretien démarre à l’accueil
2- Préparer un discours clair en se renseignant bien sur l’entreprise
3- Faire un bilan de votre parcours et arrêter de réciter votre CV.
4- Être préparé sur toutes les questions basiques.
5- Saisir les perches que vous tend votre recruteur, soyez professionnel.
6- Qualifier votre future vie professionnelle : poser des questions
7- Conclure avec une question ferme : que pensez-vous de ma candidature.

Continue Reading »
Curriculum-vitae

Rédiger un CV gagnant

Par Henri Kaufman & PPC

  1. Vendez-vous : Après tout, le Produit que vous mettez en magasin, c’est vous. Alors : objectif vente.
  2. Travaillez votre tête de gondole : Mettez-vous en avant, avec vos qualités. A vous de trouver le bénéfice que vous représentez pour votre futur employeur. En une seule ligne, comme un slogan publicitaire qui singularise votre proposition pour l’employeur, et lui donnera envie de vous découvrir. Vous avez trouvé ? Mettez ce bénéfice en avant dans un petit cadre.
  3. Dégraissez votre CV : évitez les descriptions longues et inutiles, ne gardez que le muscle, les missions que vous avez menées à bien. Et rappelez-vous, moins vous en dites, mieux c’est.
  4. Soignez la photo : choisissez-là bien et n’ayez pas peur du Noir et Blanc. Comme les autres prétendants utilisent généralement une photo en couleur, prenez le contre-pied, sortez du lot en vous différenciant de façon simple.
  5. Jouez avec l’échelle du temps : Horodatez vos expériences mais dans l’ordre ante-chronologique : de l’expérience la plus récente aux expériences les plus anciennes.
  6. Utilisez le pouvoir des marques : Indiquez pour chacune de vos expériences professionnelles le nom de la société bien sûr ; allez chercher son logo sur internet et copiez-coller ce logo sur votre curriculum vitae. Ce sont les marques pour lesquelles vous avez travaillé qui vont vous vendre.
  7. Incitez à la conversation : La bonne rédaction de l’un de vos hobbies doit vous permettre de démarrer une conversation. Rendez vos hobbies attractifs, cela donnera au recruteur envie de discuter de cela avec vous.

Les 500 conseils pour réussir votre vie pro et votre vie perso sont en vente sur amazon.fr

 

Continue Reading »

Réussir votre lettre de candidature spontanée

Par Henri Kaufman.

    1. Moins de lettres : mais des lettres bien ciblées, individuelles, très travaillées. Votre lettre n’est pas une circulaire. Partez du principe simple : la boîte ne vous attend pas, le décideur non plus. Déterminez qui vous allez cibler dans l’entreprise, penser à travailler l’organigramme de l’entreprise. Écrivez une lettre qui montre que vous savez bien qui est le destinataire de la lettre. Il vaut mieux faire 5 lettres « ciselées » que 50 lettres floues. Le rendement est fonction de la sincérité de la lettre, de son pouvoir de conviction, de sa pertinence et de sa personnalisation.
    2. Reason why : Soyez clair sur votre démarche, expliquez-là. Pourquoi envoyez vous cette lettre ? Pourquoi voulez-vous changer ? Pourquoi voulez-vous travailler avec cette entreprise ? Que cherchez-vous ? Ex. : je veux changer d’employeur, l’ambiance actuelle ne me convient plus, je veux changer de lieu, etc…. A vous de trouver les VRAIS arguments.
    3. La création de valeur : qu’allez-vous apporter à cette entreprise qui ne vous attend pas ? Mettez en avant ce que vous apportez et que la boîte n’a peut-être pas aujourd’hui. Pourquoi vont-ils vous payer ? et vous payer cher ? Ex. : mon expérience, mon carnet d’adresse, mon expertise, mon dynamisme, ma geekitude, etc…
    4. Le style et le ton de la lettre : travaillez la forme, du beau papier, une petite photo (oui, une photo sur une lettre de candidature), jouez la carte de la personnalité. Créez de l’empathie en utilisant les mots qui vont parler à l’entreprise : adoptez un style volontaire mais sans effronterie, montrez que vous connaissez déjà l’entreprise. Inspirez vous des mots utilisés dans les plaquettes de l’entreprise, utilisez des éléments qui prouvent que vous connaissez l’entreprise pour laquelle vous postulez. Ca s’appelle faire de la PNL (programmation neuro-linguistique) écrite (nouveau concept !!!).
    5. Expliquez votre motivation : Vous allez prendre un risque en changeant car vous avez peut-être déjà un job. Dites-le, car c’est le destinataire et son entreprise qui vous intéresse maintenant. Lisez la lettre à haute voix à un de vos proches. Il doit sentir votre motivation. Sinon, recommencez.
    6. La disponibilité : Vous êtes disponible mais pas forcément tout de suite, immédiatement. Laissez le désir venir. Il faut se faire désirer. Si vous êtes en poste, vous n’êtes pas au chômage ; c’est bien cette entreprise qui vous intéresse et pas un job bouche-trou ou alimentaire.
    7. Le passage à l’acte : on se voit quand ? On se rencontre quand, pour que je vous développe plus à fond ma démarche, ma motivation, et l’expertise que je veux vous apporter.

En conclusion, n’oubliez pas que l’on est plus heureux avec un job qu’on a été chercher, qu’un job qui vous a été proposé au milieu d’une myriade de candidats. N’oubliez pas aussi que le rendement de la candidature spontanée est inférieur à celui d’une candidature qui répond à une annonce. Raison de plus pour peaufiner votre lettre : moins de lettre, plus de corps dans chaque lettre.

Les 500 conseils pour réussir votre vie pro et votre vie perso sont en vente sur amazon.fr

Continue Reading »