recherche et développement dans la biotechnologie

L’emploi et la formation dans les Biotechnologies en 2015

La biotechnologie Santé en France : un capital humain important à valoriser

Aujourd’hui, les entreprises du médicament et leur Observatoire paritaire s’engagent dans un nouveau plan à 5 ans pour renforcer la compétitivité des ressources humaines en Biotechnologies Santé en France, en proposant notamment des rapprochements Industrie-Universités, au travers d’actions de communication, de projets collaboratifs en matière de formation, et en déclinant une partie du plan d’action au niveau régional avec le soutien des pôles de compétitivité. Il prévoit également la poursuite ou le déploiement des actions déjà mises en oeuvre dans le cadre du 1er plan stratégique “Compétences biotech 2010” lancé à la suite de l’étude sur l’emploi et la formation en biotech santé de 2005.

Estimation des effectifs biotech

L’ étude de 2005 avait identifié un effectif de 20 000 personnes dans les biotech santé en France,dont près de 45%dans les“jeunes pousses” et 55% dans les “big pharma”. Sur 251 entreprises de moins de 250 salariés recensées dans l’étude, 44% sont situées en région parisienne.

Evolution des effectifs biotech

498 entreprises de biotechnologies santé en France rassemblent un large effectif, soit 22 287 personnes en 2010. Cet effectif est principalement situé au sein des fonctions Recherche, Développement et Production.

recherche et développement dans la biotechnologie

Le développement de nouvelles approches en R&D accélère les phases pré-cliniques et cliniques et nécessite une véritable interdisciplinarité.

La biologie systémique, la médecine personnalisée et la recherche translationnelle exigent de travailler davantage en mode transversal en mixant les disciplines et en optimisant les interfaces. La biologie systémique semble s’imposer comme l’approche R&D des dix prochaines années. Approche holistique, elle permet des applications autant en recherche (identification de cibles, datamining), qu’en pré-clinique (bio marqueurs de l’efficacité et de la tolérance) ou en clinique (dose, ciblage de populations, design des études). Les nouvelles thérapeutiques visent à mieux diagnostiquer,choisir la stratégie thérapeutique et suivre l’efficacité du traitement, dans une approche globale et personnalisée du patient. Enfin, la recherche translationnelle replace le médecin et le patient au centre de l’approche de la R&D et adopte une démarche intégrative sur une pathologie donnée, une pathologie donnée, au lieu du modèle séquentiel de R&D traditionnel.

Les PME Biotech, positionnées principalement en R&D, doivent renforcer et acquérir les compétences nécessaires pour accompagner leur croissance et s’adapter à leurs partenaires. Au-delà des compétences scientifiques, ces sociétés rencontrent toujours des difficultés à se pourvoir en compétences non scientifiques. Ces dernières sont indispensables pour mener à bien les projets mais également pour soutenir le fonctionnement quotidien des structures.

Les compétences de gestion devant être améliorées concernent la recherche de financement, le business planning, le business développement, la gestion de la propriété intellectuelle et des brevets, la réalisation de contrats de consortium et de partenariat ainsi que la gestion de projet, l’organisation et l’anglais scientifique. Des compétences métier doivent aussi être renforcées, telles que celles relatives aux affaires réglementaires, en complément d’une expérience scientifique, le contrôle qualité, les bonnes pratiques de laboratoire, cliniques, la maintenance et le support à l’industriel.

Les fonctions marketing/ventes doivent intégrer les attentes de toutes les parties prenantes du soin et savoir traduire l’innovation en prise en charge pertinente du patient. L’organisation des équipes marketing/ventes prend en compte les spécificités d’une approche marketing dédiée au parcours du patient avec souvent une initiation du produit à l’hôpital. Intégrant la compréhension de la prise en charge du patient afin d’informer et former des acteurs du soin variés (radiologues, spécialistes, infirmières,pharmaciens hospitaliers et de ville,…),cette approche est orientée à la fois sur la promotion des bénéfices du produit, sur la connaissance des risques, et sur la maîtrise de la prescription et de la démonstration de la valeur du produit (perception du prix élevée). Des offres de services sont conçues avec précision pour accompagner un patient dont la maladie et son traitement sont au long cours.

La fonction marketing intègre les attentes de tous les acteurs qu’ils soient autorités de santé,acteurs du soin,hospitaliers et patients, ce qui implique une connaissance scientifique et un savoir-faire de traduction des arguments par type d’acteur et d’évolution de la prise en charge de la maladie. Ils doivent également savoir mobiliser les Chargés de grands comptes, les Responsables institutionnels régionaux, les Responsables Scientifiques Régionaux en les pourvoyant de projets et d’offres de services.

Les postes en charge de la promotion du médicament sont des Chargés de compte hospitaliers ou spécialistes.Certaines activités duVisiteurMédical à l’hôpital sont transférées aux Responsables Scientifiques Régionaux. Ils doivent savoir intégrer une communication scientifique complexe et d’évolution rapide, réaliser des plans d’action individualisés chez des clients peu nombreux et ils doivent être capables de proposer des services variés en mobilisant les différentes ressources de l’entreprise.

Les phases clés de cette étude :

  • Une analyse des travaux réalisés par le Leem et par d’autres entités, entre 2005 et 2010, sur les biotechnologies, la bioproduction,…
  • 28 interviews effectuées auprès de représentants des différentes technologies biotech, des différents types d’entreprise (CIO de PME biotech, Managers de laboratoires mixtes et d’entreprises biopharmaceutiques), de représentants du monde académique, de la recherche (hôpitaux, Inserm), des pôles de compétitivité et des fonds d’investissement pour identifier les besoins futurs en compétences,
  • Un séminaire de partage des résultats et de travail en ateliers regroupant les principaux acteurs de la Biotechnologies en France pour définir les axes prioritaires du plan d’actions,
  • Une enquête quantitative auprès des entreprises sur leurs effectifs « biotech » et un recensement sur internet de l’offre de formation initiale biotech a permis d’évaluer l’emploi biotech et d’identifier les formations existantes.

La synthèse de l’étude sur les besoins en compétences dans les Biotechnologies Santé est disponible en téléchargement ci-dessous.

Button

CDG Conseil

CDG Conseil est un Cabinet de recrutement basé à Paris & Lyon spécialisé dans le domaine de la Santé médicale : Industrie Pharmaceutique & Dermo-cosmétique, Matériel Médical, Médico-Social et Sanitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises HTML : HTML et attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Pas de commentaire